Prix & Concours

Le Prix de la Nouvelle d'Angers

Tous les 2 ans, depuis 2006, Nouvelles R et  Harfang, en partenariat avec la Ville d'Angers et les éditions Siloë (de 2006 à 2012) puis D'un Noir Si Bleu (en 2014) et enfin Paul&Mike pour 2016, ont organisé un concours visant à récompenser et à éditer un recueil de nouvelles sur manuscrit.
Cette initiative originale (à ce jour, il n'existe plus aucun autre concours de ce type en France) est née du constat que les nouvellistes publiés en revues et/ou primés lors d'un concours pour une nouvelle, n'accèdent que très difficilement à l'édition de leur premier recueil de nouvelles (même s'ils sont multirécidivistes)
En 2006, 2010 et 2018 plus de 110 recueils étaient en compétition. En 2012, 131 recueils nous ont été adressés. En 2016, 160 recueils... et record en 2014, ce sont 255 recueils qui nous sont parvenus !
Malheureusement en 2020, la participation a fait une chute spectaculaire (61 participants) : cette huitième édition a cependant été maintenue contre vents et marées et malgré les nombreuses contraintes liées aux confinements et à la crise sanitaire. 
De fait, l'organisation d'une nouvelle édition n'est pas envisageable, ni financièrement, ni matériellement. 
Nous regrettons que cette si belle aventure se termine ainsi.


Le Prix 2006 a été remis à Patricia Chauvin-Glonneau pour son recueil Au gré des fantasmes (Siloë, 2006)

Le Prix 2008 a été remis à Marc Benard pour son recueil Vestiges du déchirement (Siloë, 2008)

Le Prix 2010 a été remis à Sylvie Dubin pour son recueil Selon elles (Siloë, 2010)

 
Le Prix 2012 a été remis à Marie Pontacq pour son recueil Coup de sang sous les flamboyants (Siloë, 2012)

Le Prix 2014 a été remis à Estelle Granet pour son recueil Sept fois presque rien (D'un Noir Si Bleu, 2014)
 
 
 
Le Prix 2016 a été remis à Emmanuel Roche pour son recueil  Un piano à la Nouvelle Orléans  (Paul&Mike)

 
Le Prix 2018 a été attribué à Michelle Labbé pour son recueil Feuilles d'Engadine (Paul&Mike)

 
 


Le Prix 2020 a été attribué à Viviane CAMPOMAR pour son recueil Mourir à Odessa (Paul&Mike)